Fabienne TOUPIN

Département de rattachement : Anglais
Labo de rattachement : LLL UMR 7270

(CNRS, Université François Rabelais Tours, Université d’Orléans, BnF)
Corps : Professeur

Domaines de recherche  principaux  : Enonciation, histoire de la langue anglaise

Domaines de recherche  secondaires  : Histoire des idées linguistiques
Mots-clés : anglais médiéval, dialectes, écologie de l'évolution, énonciation, évolution linguistique, grammaticalisation, invariant, pragmatique historique, syntaxe, système linguistique, théorie métaopérationnelle, variation

 

Domaines de recherche pouvant être encadrés en master :

 

-histoire de la langue anglaise,

-énonciation, syntaxe, pragmatique, lexicologie de l'anglais

-histoire des idées linguistiques

 

Présentation courte des U.E. dispensées dans le master  :

 

LING 311 Linguistique anglaise : le changement linguistique et le changement en anglais
Ce séminaire est une suite de la réflexion sur le changement entamée en Master 1 (LING 112). Il propose donc un approfondissement des principales théories du changement linguistique, qu'il soit sémantique, syntaxique, phonétique, ... Une attention particulière sera accordée à la théorie de la grammaticalisation. Les concepts d'inférence suggérée (invited inference), de contexte de transition (bridging context), de réanalyse, de lexicalisation seront expliqués et illustrés, et un retour sur les notions plus classiques d'analogie, d'emprunt ou d'évolution phonétique (Lautgesetze) sera également proposé.
La réflexion sera appliquée à la langue anglaise, dont l'évolution sera décrite et qui fournira les exemples illustrant les notions théoriques. Le cours s'arrêtera plus précisément sur les stades évolutifs appelés "moyen-anglais" et "anglais moderne précoce".
La participation à ce séminaire ne requiert aucune connaissance préalable de l'anglais médiéval, mais il est fortement recommandé d'avoir suivi le séminaire de Master 1 LING 112.

 

LING 107 Concepts fondamentaux et interfaces (syntaxe & pragmatique)
Même si un grand nombre de phénomènes grammaticaux ne s'expliquent que si l'on sort de la syntaxe pour prendre en considération les conditions de production de l'énoncé (domaine de la pragmatique et de l'énonciation) et l'insertion du locuteur dans son contexte sociohistorique (domaine de la sociolinguistique), les phrases, indépendamment de la situation où elles ont été construites puis extériorisées (sous forme graphique ou orale), sont dotées de propriétés et de régularités descriptibles sur lesquelles peuvent s'entendre tous les locuteurs d'un groupe linguistique donné. Ce sont ces propriétés et régularités que le séminaire a pour objet d'identifier et de décrire, dans sa première partie consacrée à la morphosyntaxe des langues.
La seconde partie, consacrée à la pragmatique, permettra justement de sortir de la syntaxe elle-même, pour poser les problèmes sensiblement différemment.